O.M.A. : << pour remettre l’Humain au cœur de la relation >>

Depuis quelques années fleurissent un peu partout des centres de médiation où se côtoient non seulement une quantité non négligeable de nos confrères mais également des psychologues, des ingénieurs, des travailleurs sociaux, des artistes, … tous ayant en commun le titre de médiateur.

Cette proximité nous permet d’ouvrir le champ des possibles dans un domaine où la résolution des conflits n’est plus seulement l’apanage du monde judiciaire.

Ces diverses compétences mélangées, loin d’entrer en compétition les unes avec les autres, sont au contraire un réel plus pour les personnes que nous sommes amenés à rencontrer en médiation.

Nos compétences juridiques demeurent essentielles tant pour donner une information objective quant à la portée du conflit que pour dégager un accord solide au regard des lois qui nous gouvernent.

Mais que sont ces compétences si elles ne sont pas étayées par l’expérience d’hommes et de femmes de terrain capables de cerner les contours spécifiques d’un conflit et de poser les bonnes questions en tant que « connaisseurs » de la matière ?

La complémentarité et le partage d’expériences deviennent donc la règle au sein de ces centres de médiation, véritables laboratoires du conflit et vecteurs d’idées nouvelles pour remettre l’humain au coeur de la relation.

« La Grande Porte » est un de ces lieux où la médiation se pratique tous les jours grâce à une équipe de neuf personnes aux compétences diverses et qui peuvent répondre à tout type de demande, que ce soient pour des médiations judiciaires transmises par les tribunaux ou pour des personnes qui souhaitent simplement régler leur conflit en réinstaurant entre eux une communication valable. Nombreux sont les confrères qui accompagnent leurs clients en médiation et qui, dans la toute grande majorité des cas, participent activement au processus et à l’élaboration d’un accord.

Ce lieu est aussi une plateforme d’information et d’échanges pour les professionnels, les particuliers, les sociétés ou les entreprises désireux de recourir aux modes alternatifs de gestion des conflits. Il s’appuie pour ce faire, sur les compétences d’un réseau de médiateurs et d’intervenants spécialisés travaillant dans un esprit d’ouverture humaniste et pluriculturelle.

Article rédigé par Juan Verlinden, dans FORUM, mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.